Skip to content

Une excursion magistrale en pleine nature

Aujourd’hui nous nous sommes encore levés tôt, à 6h30 pour être à 7h30 au point de rendez-vous de notre excursion du jour. Cette fois, le rendez-vous est très proche de l’hôtel où nous sommes, nous n’avons donc pas trop à nous presser.

7h25, nous sommes au rendez-vous. 7h30. 7h40. Personne. On appelle l’agence. L’heure du rendez-vous était en fait fixée à 9h … Cool ! On peut aller petit déjeuner en attendant !

Nous sommes partis après avoir récupéré notre guide du jour et le reste du groupe. Nous partons à 20 kilomètres de Tulum en direction du sud pour atteindre une entrée de la réserve de Sian Ka’an.

Cette réserve de 528 000 hectares a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. Elle s’étend de Tulum à la frontière du Guatemala.

Après une petite marche dans la jungle, nous arrivons à une plage sur une des lagunes de la réserve. De là nous bifurquons dans la jungle pour atteindre notre premier objectif, une tour d’observation en bois surplombant la canopée de la jungle.

Bon, on ne va pas se mentir, on n’en menait pas large. Mais nous sommes montés, attirés par le spectacle majestueux qui nous attendait en haut.

Si vous vous demandez à quoi ressemblait l’ascension de cette tour, voici une vidéo en accéléré ! Pour la descente, pas de vidéo, nous avions vraiment besoin de nos deux mains pour ça !

Alors ? 🙂

Nous voici maintenant en haut de cette tour et profitons quelques instants de la vue à couper le souffle. De la jungle à perte de vue et sur des kilomètres. C’était vraiment dingue.

Nous redescendons de la tour, chassés par un vent assez violent.

Nous reprenons notre marche dans la jungle et nous nous arrêtons devant un arbre couché. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas mort. Si vous zoomez sur la partie droite du tronc, vous verrez de petites feuilles vertes. Ce sont de pousses de l’arbre. Dans quelques dizaines d’années ces petites feuilles auront fait un tronc vertical comme celui qui se trouve au centre de la photo.

Certains arbres tombent quand ils deviennent trop gros car le sol de la péninsule du Yucatán ne dispose pas de terre. Il est composé de plaques de calcaire recouvert d’une fine couche de matière organique en décomposition. Il est compliqué pour les arbres de s’agripper au sol.

Certains, comme le Yaxché, peuvent percer la couche de calcaire pour aller chercher l’eau dans les cavernes souterraines. Les racines des autres arbres se répandent à l’horizontale pour trouver et suivre les racines des grands arbres.

Pour terminer notre promenade dans la jungle, nous découvrons des ruines Maya. Sur cette photo on voit que les murs étaient parés de pierres lisses. Par endroits on a l’impression qu’il y a plusieurs couches de pierres. C’est lié au fait que les Mayas « changeaient la décoration » tous les 52 ans ce qui correspond à un cycle Maya. A cette occasion, ils rajoutaient des pierres brutes autour du bâtiment, appelées noyau puis, une fois la taille et/ou la forme souhaitée atteinte ils paraient le bâtiment pour que sa surface soit lisse.

Lorsque les ruines Maya sont découvertes, elles ressemblent à ça. Enfin ici, il y a déjà eu un travail de nettoyage fait. Les pyramides sont ensuite remontées pierre par pierre.

Nous sommes revenus à la plage de ce matin et avons mangé. Il est maintenant l’heure de monter sur un bateau pour traverser deux lagunes. Groot est impatient, il sait ce qui nous attend et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est pressé de se baigner !

Nous passons de la petite lagune à la grande en empruntant un petit canal étroit construit par les Mayas. Nous traversons ensuite la grande lagune en saluant un héron sur le passage. Puis nous entrons dans un canal naturel de 12 kilomètres de long.

A l’entrée du grand canal, nous descendons du bateau et enfilons nos gilets de sauvetage comme des couches. Nous voilà prêts à flotter sur près de 2 kilomètres en nous laissant porter par le courant.

Y’a pas à dire, cette expérience est magique. 🙂

Nous remontons sur le bateau pour couvrir les 10 kilomètres suivants et rallier le dernier point de notre excursion du jour. C’est à la fin du grand canal que nous avons le plus de chances de voir des animaux. Et nous en avons vu !! 🙂

Cherchez-le sur la photo au dessus !

Et ça, qu’est-ce ?

C’est un lamantin qui est passé sous notre bateau puis qui est remonté à la surface plusieurs fois à quelques mètres du bateau.

Et lui vous le voyez ?

Indice 1 : il est juste en dessous des arbres.

Indice 2 : ce n’est pas une branche ! 🙂

Nous arrivons ensuite sur une plage vierge. Magnifique. Nous marchons dans le sable et nous baignons dans les eaux peu profondes.

Nous avons vraiment passé une magnifique journée au cœur d’une nature préservée et avec une guide très intéressante.

Demain nous prenons la route direction Bacalar à 200 kilomètres au sud-ouest.