Skip to content

La lagune aux sept couleurs

Nous nous réveillons après une petite grasse matinée et allons prendre le petit déjeuner au restaurant à côté de l’hôtel. Nous trouvons ça assez étrange mais ici, peu d’hôtels ont un restaurant, ils s’arrangent avec un restaurant proche pour proposer des petits déjeuners.

Nous prenons donc la route vers les 11h du matin, direction Bacalar.

Nous avalons les quelques 200 kilomètres de routes, quasiment toute droite et les ralentisseurs qui vont avec.

Nous voilà arrivés à Bacalar. Nous décidons de faire un arrêt sur une plage du lagon avant d’aller à l’hôtel. La particularité de cette plage, outre les balançoires et autres hamacs disposés dans l’eau bleue cristalline, c’est la présence de stromatolithes.

Les stromatolithes sont les structures que l’on voit à droite de l’arbre. Ce sont des structures marines organiques créées par des bactéries. En Australie, la croissance de ces formations a été mesurée à 0,4 millimètres par an.

Les bactéries formant ces structures sont réputées comme étant l’une des premières formes de vie sur notre planète.

Cet après-midi nous avons essuyé plusieurs pluies tropicales. Des épisodes assez courts, jamais bien plus de 30 minutes mais intenses. Le vent se lève d’abord, de plus en plus fort puis la pluie arrive également de plus en plus forte. Et tout d’un coup, tout s’arrête et le beau temps revient.

Ah. Voilà Mauricio, le chat de l’hôtel de ce soir. Mauricio est un peu bête. Mauricio aime les câlins. Mauricio chasse comme une patate ! 😀

Notre hôtel du soir est assez particulier, il est composé de pleins de bâtiments assez bas cachés dans la jungle. Voici la vue depuis le toit de notre bâtiment, pas mal non ?

Aller, on fait chauffer le jacuzzi et on vous laisse là pour ce soir. 🙂

Demain, grosse journée de route direction Uxmal (prononcer « Ouchmâl »). Nous quitterons l’état du Quitana Roo dans lequel nous sommes depuis notre arrivée pour arriver dans l’état du Yucatán.