Skip to content

Goodbye Mother Road …

Bienvenue en Californie !

Ce matin nous nous sommes levés tôt, plus tôt que ce que ma femme pensait, je lui ai un peu volé une heure de sommeil … Bref, toujours est-il qu’à 8h nous étions partis de l’hôtel, nous avons décidé de trouver un petit déjeuner quelque part sur la route.

Nous voilà donc partis sur la route nous séparant de Needles, en Californie ! Les quelques premiers miles sur l’« Interstate » n’ont pas été d’un grand intérêt. Par contre, nous avons assez vite bifurqué sur l’un des plus grands tronçons de la Route 66 encore praticable !

Nous passons d’abord par la forêt de « Kaibab ». Je tenais à le mettre car le nom m’a bien fait rire !

Ce tronçons nous a tout d’abord menés à Seligman, une petite bourgade très axée sur le tourisme de la Route 66, mais néanmoins agréable ! C’est ici que nous avons trouvés un café dans lequel nous avons petit déjeuné. Il était aux alentours de 10h.

Le travail pour rendre ces bâtiments « authentiques » est vraiment sympa ! Cela rend très bien, on se sent comme projetés plusieurs décennies en arrière.

La route continue, traversant plusieurs petites localités. Plus on avance, moins on croise d’arbustes, plus le paysage devient blanc tellement les herbes sont jaunes claires.

Nous dépassons Kingman, une ville qui avait l’immense intérêt de disposer de pas mal de poubelles dans ses rues. C’est suffisamment rare aux USA pour le souligner !

Nous arrivons ensuite sur une portion de la Route 66 nommée « Oatman Road » dans la région de « Golden Valley ». Comme vous l’avez deviné, la prochaine étape est Oatman.

Mais avant d’y arriver, nous empruntons une route à flanc de montagne, limitée à 15 miles par heure, largement suffisant vu le nombre d’arrêts que nous avons faits !

D’ailleurs le Texan de la voiture qui nous suivait, faisait exactement pareil, alors qu’en général les Texans sont plutôt pressés sur la route !

Cette route mène donc à Oatman, en passant par le « Sitgreaves Pass », le col le plus haut emprunté par la Route 66.

Les paysages sur cette route à travers la montagne et le désert, dans le comté de « Mohave », étaient époustouflants. Hier on se demandait si après le tour en hélicoptère on pourrait encore s’émerveiller devant les paysages, et bien oui !

Nous voilà arrivés au « Sitgreaves Pass », à 1082 mètres au-dessus du niveau de la mer.

La descente en direction d’Oatman nous offre encore beaucoup de points de vue sur les « Black Mountains ».

Oatman était une ville de mineurs. Sa population est montée à 3500 habitants après que deux prospecteurs aient trouvé de l’or en 1915. Elle a été pratiquement abandonnée dans les années 60, sa population était de 128 habitants en 2000.

Maintenant la ville est comme un décor de cinéma, on se croirait au début du XXème siècle. Les ânes se baladent en liberté dans la rue, les bâtiments baignent dans leur jus, mais la modernité a fait son œuvre. Ainsi l’artère principale est envahie de véhicules récents ce qui fait un peu cloche sur les photos …

Clark Gable passât sa lune de miel avec Carole Lombard dans l’hôtel de la ville, bâti en 1902.

Une fois sortis du désert, quelques miles après Oatman, nous arrivons près du Colorado. Nous tombons sur d’immenses lacs avant de franchir le fleuve ce qui explique le contraste de la végétation avec celle du désert.

Nous voici arrivés à Needles peu avant 15h. La température est écrasante, c’est la plus haute que nous ayons eue jusque là, presque 43 degrés Celsius. Ce qui ne choquait pas la réceptionniste de l’hôtel qui nous affirmait que ce sont les températures normales à cette période dues à la proximité de « Death Valley ». La température ne descendra pas en dessous de 29 degrés Celsius cette nuit.

De quoi nous préparer à notre journée de demain à Las Vegas. Comme je le disais hier, c’était notre dernière étape sur la Route 66. Nous ne verrons pas Los Angeles mais nous verrons pleins d’autres trucs cool, promis !

Voilà, une nouvelle journée de presque 300 kilomètres s’achève ! Demain nous avons environ deux heures de route pour atteindre Las Vegas où nous passerons la nuit !