Skip to content

Valladolid et le cenote Oxman

Une journée tranquille 🙂

Ce matin nous avons profité d’une petite grasse matinée, le programme du jour n’étant pas très chargé.

Nous flânons un peu dans Valladolid, ville fondée en 1545. La ville était à ses tout débuts 50 kilomètres plus près du Golf du Mexique. Les colons ont décidé de la déplacer à son emplacement actuel à cause d’une trop grande humidité et des nombreux moustiques à son emplacement original.

La « nouvelle » cité de Valladolid a été construite en lieu et place d’un centre cérémoniel Maya nommé « Zací », ce qui signifie « épervier blanc ». Les édifices Maya ont été entièrement rasés afin de servir de matériaux pour construire la ville coloniale. C’est la seule ville Yucatèque construite autour d’un cenote. Le diamètre de ce cenote est d’environ 40 mètres et sa profondeur oscille entre 25 et 30 mètres, certaines parties iraient même jusqu’à 100 mètres. Il porte aujourd’hui le nom de l’ancien centre Maya, « Zací ».

La cité, quant à elle, porte le nom de la capitale de l’Espagne à l’époque.

Le cenote sur la photo n’est pas Zací mais Oxman. Il est situé dans le terrain d’une hacienda. Sa particularité est d’être presque complètement ouvert en son sommet. Il dispose également de falaises hautes d’une vingtaine de mètres.

Bonjour madame l’iguane !

Les abords de ce cenote ont été aménagés afin d’en faciliter l’accès et de pouvoir facilement évoluer sur la moitié de son périmètre.

Comme dans la majorité des cenotes, des cordes sont tendues au travers pour faciliter la progression, de reposer au milieu …

Et clou du spectacle, ce cenote est équipé d’une corde pour sauter dans l’eau comme Tarzan !

Là, c’est moi qui saute, vous reconnaîtrez sans doute ma grâce naturelle …

Ah oui, je ne vous ai pas dit ! Les réserves d’eau présentes sous la péninsule du Yucatán représentent fenviron 60% des réserves en eau propre à la consommation de tout le Mexique.

Ces réserves d’eau sont si importantes qu’il est imposé de se doucher avant chaque bain dans un cenote. Ceci permet de retirer tous les agents chimiques présents sur la peau (crème solaire, anti-moustiques) et permet ainsi de préserver la qualité de l’eau. Les cenotes étant tous plus ou moins interconnectés, il serait dommage d’en polluer ne serait-ce qu’un !

Oxman, prononcer « Ochmane », est profond d’environ 50 mètres. La profondeur et les rayons du soleil qui frappent la surface de l’eau créent des effets optiques très beaux. On dirait que des rayons de lumière remontent du fond. Peut-être une boîte de nuit Maya ?

Demain nous reprenons la route direction Rio Lagartos. Sur la route nous croiserons des cenotes – encore !?! Oui mais ils sont tous si beaux … – et des ruines – encore !?! Oui mais elles sont toutes si saisissantes … – une belle journée en perspective !

Ah ! Et je vous l’avais promis hier, voici la vidéo des sons produits lorsqu’on frappe dans ses mains en face d’un escalier Maya.