Skip to content

Visite de l’inframundo Maya

Aujourd’hui c’était le jour de la surprise, et quelle surprise !!! Ma chérie nous a offert la visite de Río Secreto. Il s’agit d’une immense réserve de 150 hectares de jungles qui abrite des grottes semi-immergées.

Au programme exploration d’une partie des réseaux souterrains et ballade dans la jungle.

Une fois l’entrée et le film explicatif passés, nous montons dans un minibus qui nous fait traverser 7 kilomètres de jungle. Cette végétation est habitée par des jaguars, iguanes et autres oiseaux exotiques.

Sitôt descendus du minibus, on s’équipe et on part marcher dans la jungle. Quelques centaines de mètres plus loin, nous sommes invités à une petite cérémonie Maya ayant pour but de nous protéger pendant notre séjour dans l’« inframundo ».

Nous descendons dans un cénote asséché jusqu’à l’entrée de la grotte. L’entrée de celle-ci a été découverte en 2006 par un local qui chassait l’iguane. Sa proie a subitement disparue dans un trou. Intrigué, l’homme lance un caillou dans le trou et entend un bruit d’eau. C’est comme ça qu’a commencé l’exploration de ces cavernes. Il y a maintenant 44 kilomètres de galeries répertoriées et 7 entrées différentes.

Dans la culture Maya, le monde est divisé en 3 partie : le supramundo, l’inframundo et la terre. Le supramundo est ce que nous appelons le ciel. Pour les Maya, le supramundo est composé de 13 étages. C’est ici que vivent les dieux et les Maya méritant décédés.

La terre, c’est le monde que l’on connaît et où l’on vit.

L’inframundo est le royaume des ombres qui se trouve sous la terre. Pour les Maya, il est divisés en 9 étages, chacun pouvant héberger différents dieux. C’est ici que nous descendons aujourd’hui ! 🙂

La visite était vraiment magique, la quantité de concrétions visibles dans ces grottes est dingue ! Le guide – Jorge – est vraiment passionné par cet endroit et par la culture Maya ce qui rend l’expérience encore plus sympa !

Après une séance de flottaison dans un bassin, nous ressortons, à regrets, de la grotte par le trou qu’a emprunté l’iguane en 2006.

Ah oui, nous n’étions pas seuls dans la grotte ! Des chauves-souris les habitent à l’année ! Elles sont belles non ?!?

Et voilà notre beau periple dans les fondation de la péninsule du Yucatán ! 🙂

_Merci ma petite femme pour la surprise que tu as réussi à garder jusqu’au bout malgré mon insistance ! :D_

Une petite dernière pour la route !

Et voilà le petit groupe avec lequel nous avons exploré la grotte. De très belles rencontres, nous avons passé un super moment avec ces personnes ! Certains viennent du Chili, d’autres de Vancouver au Cananda et une personne d’Argentine. Nous avons bien taillé la bavette pendant le repas servi après l’activité, à moitié en Anglais et l’autre en Espagnol ! Merci à tous ! 🙂

En retournant à notre voiture, après un déjeuner local très apprécié, nous sommes tombés nez à nez avec ces iguanes peu farouches mais pas très rassurés quand même !

Nous reprenons la route pour une petite heure, direction Tulum ou nous logerons ces trois prochains jours. La fondation de cette ville remonterait à l’an 564. Les Maya de la cité de Cobá l’utilisaient comme un important port de pêche. La cité côtière dispose d’un important site archéologique Maya. Cependant la majorité des vestiges de Tulum (Tulu’um en Maya) remontent à l’an 1200.

Nous dépassons la ville de Tulum pour trouver notre hôtel « spécial Saint Valentin ». ¡ Muy romantico ! Il est situé sur une route longeant l’océan, coincé entre la jungle et l’océan. Il promet un dépaysement total !

L’hôtel est tellement planqué qu’on a tourné plus de 30 minutes sur une route pleine de trous et des piétons partout avant de le trouver … En demandant l’aide d’un local …

La statue se trouve en face de l’entrée de notre hôtel. Si j’y pense, demain je ferais des photos de la rue. On se croirait dans un film de pirates !

Alors, c’est pas notre hôtel, mais on a squatté la plage ici. Il y avait de fortes vagues donc nous ne nous sommes pas trop éloignés de la plage.

Et voilà notre chambre du jour ! Le cadre est vraiment sympa, la structure de l’hôtel est toute en bois, les murs en chaume et le toit en chaume rendent le cadre vraiment unique !

Bon, on a dû largement agrémenter le tout d’anti-moustiques pour être tranquilles cette nuit.

Et voilà la vue ! Avec, en prime, le chant des oiseaux tropicaux que vous n’avez pas sur la photo 🙂

Demain, nous changeons d’hôtel et nous visiterons Cobá.