Skip to content

Réserve Indienne

Teepees en pisés et grande rivière

Aujourd’hui la route nous a mené de Tucumcari à Santa Fe. Elle n’a pas été hyper interessante car nous avons fait de l’« Interstate » en grande partie. Et non, pas de 4×4 sur les pistes aujourd’hui… Ma femme était un peu triste mais il n’y avait pas vraiment d’autres route que l’« Interstate » sur ce tronçon …

En sortant de Tucumcari nous sommes tombés sur une vieille station service avec un camping car garé. On ne se croirait pas dans Breaking Bad là ? (Si vous n’avez pas vu la série, c’est temps de vous y mettre !!!)

Nous avons toutefois pu admirer le paysage pendant la route ! Je profite de ne pas avoir grand chose à dire sur la route pour préciser que le Nouveau Mexique est peuplé depuis très longtemps. Les traces les plus anciennes retrouvées jusque là datent d’il y a 65 000 ans.

Là il y avait encore de l’herbe mais elle est plutôt … Grillée !

Nous en avons pris plein les mirettes tout au long de cette route toute droite. Ici on voit une des fameuses « mesas » du Nouveau Mexique. Les « mesas » sont des montagnes avec le sommet plat aux versants abrupts.

Plus on s’enfonce dans le Nouveau Mexique plus la végétation change. Ici elle fait vraiment désertique. Le Nouveau Mexique est un état très aride. Il ne tombe que 380 mm de précipitations en moyenne sur l’état tout les ans. La majorité de ces précipitions tombent sous la forme d’orages dûs à la mousson entre juillet et septembre.

Nous voilà arrivés à Santa Fe, la capitale du Nouveau Mexique. Elle est loin d’être la plus grande ville de l’état, il s’agit d’Albuquerque. La ville est par contre très ancienne, elle a été fondée par les Espagnols en 1607 !

La cathédrale de Santa Fe. Elle est à l’image de la ville, dans un style très hispanique plutôt agréable !

Comme notre hôtel ne nous acceptait qu’à partir de 16h, nous sommes allés à « Taos Pueblo », à 110 kilomètres au nord de Santa Fe. Il s’agit d’un village indien authentique encore habité. Ce village se trouve dans une réserve indienne, les habitants ont refusés que le village soit relié à l’électricité et à l’eau courante.

Les indiens se sont installés dans cet endroit 300 ans avant que les conquistadors ne découvrent ce lieu en 1540. Les bâtiments sont faits en pisé et peuvent avoir plusieurs étages.

L’église a été construite en 1941 dans le village.

Sur le chemin du retour nous repassons par la gorge que nous avons empruntés à l’aller et nous arrêtons faire des photos du Rio Grande.

Le Rio Grande prend sa source dans le Colorado et coupe le Nouveau Mexique du nord au sud. Il part ensuite à l’Est et sert de frontière entre le Texas et le Mexique.

Sur la fin du trajet nous nous arrêtons devant « Camel Rock » que nous avions vu à l’aller. C’est vrai qu’il ressemble à un chameau non ?!?

Voilà qui clôt une nouvelle journée sur la route avec environ 450 kilomètres au compteur !

Le soleil nous a tués aujourd’hui, il fait une chaleur écrasante, entre 34 et 36 degrés sans ombre, avec un indice UV à 10. On est quand même mieux dès que le soleil s’est caché !

En prime le couché de soleil sur les mesas du Nouveau Mexique !