Skip to content

Attention les yeux !

Hello tout le monde !

Bon, je ne vais pas tourner autour du plot, ce matin on s’est levés tôt et on était assez excités ! En effet, aujourd’hui nous sommes allés à Grand Canyon, l’un des monuments naturels les plus connus des États Unis !

Nous sommes arrivés au Park à 9h10 ! Bon, on avait pas beaucoup de route à faire, 1h20 à tout casser, ouais on avait tout prévu pour pouvoir passer un maximum de temps là-bas !

J’ai mis beaucoup de photos dans l’article du jour, pour vos yeux, mais je ne suis pas sûr d’avoir assez de choses intéressantes à raconter pour toutes les commenter…

Nous sommes entrés dans le Park par la rive Sud, et avons commencé notre visite par le point de vue juste à côté du « Visitor Center » qui se trouve après l’entrée. Nous ne nous sommes pas trop attardés car nous avions un rendez-vous !

Mais on a quand même pas mal profité de la vue !!!

Coucou toi ! On a croisé pas mal de « squirrels » en liberté dans le Park. Ils sont mignons hein !?!

Bon sinon, revenons à nos canyons ! Le Grand Canyon a été creusé dans le plateau Colorado par le fleuve éponyme.

Groot a encore fait sa star, on a du le tenir pour qu’il ne fasse pas le grand saut dans le canyon. Ça aurait été dommage et on aurait pas pu faire 300 kilomètres de plus pour aller le chercher cette fois-ci !

Je vous parlais d’un rendez-vous, le voici :

Nous avons survolé le Grand Canyon en hélicoptère et c’était … Inimaginable, génial, époustouflant, je ne sais quel adjectif utiliser donc je les met tous et la liste pourrait être plus longue !!!

La forêt survolée au début est peuplée de wapitis et d’ours.

Nous avons passé près de 50 minutes hors du temps en survolant ces paysages d’une beauté sans pareil.

Ici on survole le fleuve Colorado au fond de la gorge sur la rive Sud.

Toujours le fleuve Colorado, mais vu de côté ce qui permet de mieux apprécier la profondeur de la gorge.

Une autre vue du fleuve.

Imaginez qu’il y a 1 700 millions d’années nous nous trouverions au dessus d’une mer parsemée de volcans.

En fait, le niveau du plateau que l’on voit en haut était le fond de ladite mer.

Nous voici au dessus du « Little Colorado », un affluent du Colorado. Sur la photo il sort blanc, mais dans la réalité il est d’un turquoise effarant.

Sur les côtés du canyon on peut distinguer différentes couches de roches, notamment grâce à leur couleur.

Hop, nous voici arrivés au-dessus de la rive Nord du canyon, notez la différence de végétation. Cette rive est beaucoup moins aride et moins chaude également. Les forêts environnantes sont peuplées de bisons sauvages.

A la fin du Précambrien les roches sédimentaires qui s’étaient déposées au fond de la mer de l’époque ont été transformées sous l’effet de la pression et de la forte température due à l’activité magmatique.

Il y a 1,2 milliard d’années, plusieurs milliers de mètres d’épaisseur de sédiments et de la lave se sont accumulés au fond d’une mer peu profonde qui recouvrait alors la zone.

Il y a environs 725 millions d’années, ces roches furent soulevées pour devenir une chaîne de montagnes. L’érosion a alors fait son œuvre. La région fut de nouveau envahie par la mer. Il y a entre 550 et 250 millions d’années, ceci a conduit à l’ajout de nouvelles couches de grès, de calcaire et de shale.

Entre 80 et 35 millions d’années, la subduction de la plaque tectonique de l’océan Pacifique sous la plaque nord-américaine a conduit à la création de la chaîne des Montagnes Rocheuses, plus à l’Ouest, et à des déformations dans la région du Grand Canyon.

Le Grand Canyon est le résultat de ce millefeuille géologique, environs 40 couches différentes, et de l’érosion due au Colorado et au conditions météorologiques.

On peut voir en divers endroits, dont sur cette photo les roches les plus vieilles qui supportent le plateau du Colorado. Elles ont entre 1,6 et 1,8 milliard d’années.

Cette région héberge quelques espèces animales rares comme le Condor de Californie. Il s’agit de l’un des plus grands oiseaux de la planète après le Condor des Andes. Présent depuis 40 000 dans le Grand Canyon il a failli disparaître notamment à cause de la chasse.

Il ne restait qu’une trentaine d’individus dans le monde en 1987 et seulement 9 en liberté. Ils sont maintenant 305 dont une soixante en Arizona après avoir disparus de la région en 1920. Ils ont été sur la liste des espèces en danger en 1967.

Des traces d’animaux disparus ont été découvertes dans les nombreuses grottes du parc, il en compte un millier environ. Ceci apporte un témoignage d’espèces ayant vécues pendant la dernière glaciation. Les restes ont été bien conservés par le climat aride de la région.

Bon bah voilà, j’arrive à court de commentaires intéressants…

Mais j’ai encore quelques photos pour vous !!!

Voici qui clôt une nouvelle journée sur la route ! Petite en kilomètres mais grande en émotions ! Nous frôlons les 3000 miles parcourus, soit environ 4828 kilomètres !

Demain nous allons faire la route entre Williams et Needles. Cette route semble pittoresque et nous verrons encore de belles choses !

Cela sera également notre dernier tronçon de la Route 66 que nous parcourrons. Nous mettrons ensuite le cap sur Yosemite Park et San Francisco !

Oh ! Un panorama !

Je me répète peut-être mais les « National Parks » américains sont vraiment bien faits. Certes l’entrée est payante – 35$ par véhicule pour Grand Canyon – mais elle est valable 7 jours. D’autres part le cheminement est vraiment bien fait, on peut y circuler en voiture, on trouve de l’eau et des toilettes de partout et les explications sont très bien faites et intéressant !

Chapeau pour ça, Oncle Sam !

Oui, les trottoirs avec des étoiles dedans et les collines avec des lettres c’est pas trop pour nous… On préfère largement les ponts sur la baie et les prisons insulaires !

On se quitte sur cette dernière photo ! Bonne journée à vous, bonne nuit à nous !

Bonus, une Poussine en pleine contemplation !